Écluse de Melneuf - Guenrouët © La Vélodyssée ® A.Lamoureux
south

Travaux sur le Canal de Nantes à Brest en Loire-Atlantique

En 2023, un autre regard sur le Canal de Nantes à Brest entre Guenrouët et Nort-sur-Erdre

En Loire-Atlantique, le canal de Nantes à Brest comprend des portions de cours d’eau naturels tels que l’Erdre ou l’Isac. Il débute sa première section artificialisée au sud de Nort-sur-Edre. Contrairement à un cours d’eau naturel, le dénivelé n’est pas constant et l’écoulement ne se fait pas naturellement. L’eau est donc acheminée depuis le grand réservoir de Vioreau (retenue d’eau artificielle) jusqu’au bief de partage par une rigole d’alimentation longue de 21,3 km.

En 2023, d'importants travaux vont être réalisés pour sécuriser le barrage de Vioreau, principale source d’alimentation du canal de Nantes à Brest en Loire-Atlantique.

La conséquence ? Le réservoir d'eau sera asséché dès la fin de l'année 2022, il ne pourra donc plus alimenter le canal en eau. Le canal sera asséché entre les écluses de Melneuf (Guenrouët) et de Quiheix (Nort-sur-Erdre) pour une durée d'environ un an.
 

assec vioreau

C'est donc un tout nouveau visage que prendra le parcours de La Vélodyssée sur les étapes Redon <> Blain et Blain <> Nort-sur-Erdre sur une quarantaine de kilomètres. Vous ne verrez pas de bateaux franchir la dizaine d'écluses qui séparent les écluses de Melneuf et Quiheix.

À l'image de l'assec du Lac de Guerlédan en 2015, c'est un paysage insolite et même lunaire qui s'offrira à vous !

En 2018, des travaux sur les écluses de la Tindière et Quiheix avaient déjà nécessité la mise à sec du canal sur une dizaine de kilomètres, pour une période beaucoup plus courte :

assechement canal
Ecluse de Quiheix en 2018 ©guerledan.e-monsite.com

Mais au fait, pourquoi un Canal en Bretagne ❓

L'idée d'ouvrir une voie de navigation intérieure en Bretagne remonte au 16ème siècle. Ce n'est qu'au début du 18ème siècle, suite au blocus de Brest par les Britanniques, que le chantier a été lancé sous Napoléon Ier avec l’intérêt stratégique de débloquer Brest par l’arrière-pays et de relier ainsi Nantes aux deux grands ports de guerre bretons : Brest et Lorient.

Après de longs et fastidieux travaux, c'est en 1842 que le Canal de Nantes à Brest s'est ouvert à la circulation sur 364 kilomètres et 238 écluses sur 5 départements. Cette voie d'eau a permis de désenclaver la Bretagne et permettre son essor économique. Sa construction a permis un certain développement économique de la Bretagne intérieure en facilitant le transport de marchandises, de matières premières et de productions.

Avec le développement du chemin de fer et l'amélioration des réseaux routiers à la fin du siècle, les activités de transport se sont vues réduites sur le Canal de Nantes à Brest . En 1930, la construction de l'usine hydro-électrique de Guerlédan et son barrage ont interrompu la navigation et rayant ainsi le Canal de Nantes à Brest de la nomenclature des voies navigables ou flottables en 1957.

L'axe touristique lui a donné un donné un nouvel élan et une dynamique économique : cyclistes, promeneurs, cavaliers, pêcheurs à la ligne, kayakistes, plaisanciers ont repeuplé la ligne d'eau.

Et comment ça marche un canal ?

Un canal est une machine hydraulique aménagée par l'homme dont le concepteur doit assurer la permanence d'une alimentation en eau suffisante à sa fonction. Le Canal de Nantes à Brest a nécessité l'aménagement de 8 rivières, 3 biefs de partage entre la Loire et la Vilaine, la Vilaine et le Blavet, le Blavet et l'Aulne et 238 écluses.

Voici le fonctionnement :

schema canal

Pour assurer le passage des bateaux, les écluses sont manuelles, leurs passages sont assurés par des éclusières et éclusiers.

Des ouvrages étonnants

Les travaux les plus importants ont été entre Carhaix-Plouguer et Guerlédan avec la construction :

  • de la "Grande Tranchée" à Glomel où on y atteint le point le plus haut du canal, 184 mètres d'altitude. 9 ans de trac. Cette tranchée longue de 3 kilomètres, profonde de 23 mètres et large de 10, permit de franchir le point culminant du canal. Il aura fallu plus de 9 ans aux 4 000 bagnards pour déplacer les 3 millions de mètres cubes de terre.
  • de la double écluse de Coat Natous à Mellionnec : deux écluses consécutives avec une porte commune, construite en raison de l'importance du dénivelé à cet endroit.

double ecluse coat natous

Sur l'étape Pontiy > Josselin, à hauteur de Gueltas, 23 écluses sur une distance de 4,5 km ont été nécessaires pour rattraper une dénivellation d'environ 53 mètres. On appelle cela une "échelle d'écluses".

Carte

Parcours à la carte